Exploring the Barriers to Breast and Cervical Cancer Screening in Nigeria: A Narrative Review

Aisha M. Dodo, Peter Sykes, Colin Powell

Abstract

Breast and cervical cancers are the most common causes of female cancer-related mortality in Nigeria. Early detection and treatment significantly decreases cancer mortality rates. Various factors influence uptake of cancer screening. Cancer awareness, availability of screening, and treatment facilities alone have not been completely successful in improving cancer health behaviour. This review aims to identify and summarise the barriers to breast and cervical cancer screening uptake in Nigeria. Various databases such as PubMed, Psych Info, Google Scholar and EMBASE were extensively searched for existing literature on factors influencing breast and cervical cancer screening in Nigeria. Studies retrieved explored the major socioeconomic factors affecting women’s knowledge, perception, and attitude. Embarrassment, low perception of cancer risk, and physician gender preference are some of the most common factors that discouraged women from cancer screening. Lack of spouse permission and support; belief that cancer is a death wish, and societal discrimination are the common sociocultural barriers to screening. These factors vary across different regions in Nigeria. Therefore, policy makers should make deliberate effort to develop cancer management strategies that are tailored to the sociocultural and religious needs in a target population. This approach is anticipated to improve uptake and ensure sustainability of cancer management. (Afr J Reprod Health 2016; 20[4]: 89-98).

Résumé
Les cancers du sein et du col de l'utérus sont les causes les plus fréquentes de mortalité liée au cancer au Nigeria. Le dépistage précoce et le traitement diminuent considérablement les taux de mortalité par le cancer. Les facteurs divers influencent l'adoption du dépistage du cancer. La sensibilisation au cancer, la disponibilité du dépistage et les établissements de traitement à eux seuls n'ont pas été complètement efficaces pour améliorer les comportements liés à la santé du cancer. Ce compte rendu vise à identifier et à résumer les obstacles au dépistage du cancer du sein et du cancer du col de l'utérus au Nigeria. Les différentes bases de données telles que PubMed, Psych Info, Google Scholar et Embase ont été largement recherchées pour identifier la documentation existante sur les facteurs qui influent sur le dépistage du cancer du sein et du col de l'utérus au Nigeria. Les études réalisées explorent les principaux facteurs socioéconomiques qui influent sur les connaissances, la perception et l'attitude des femmes. L'embarras, la faible perception du risque de cancer et la préférence de sexe du médecin sont parmi les facteurs les plus courants qui ont découragé les femmes de passer le dépistage du cancer. Le manque de permission et de soutien du conjoint; la conviction que le cancer est un souhait de mort, et la discrimination sociétale sont les obstacles socioculturels communs au dépistage. Ces facteurs varient d'une région à l'autre au Nigeria. Par conséquent, les décideurs devraient faire des efforts délibérés pour élaborer des stratégies de gestion du cancer qui sont adaptés aux besoins socioculturels et religieux dans une population cible. Cette approche devrait améliorer l'adoption et assurer la durabilité de la gestion du cancer. (Afr J Reprod Health 2016; 20[4]: 89-98).

Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.