Contraceptive use among Women in Accra, Ghana: 2003 and 2008

Kelly Blanchard, Hialy R. Gutierrez, Naomi Lince-Deroche, Richard M. K. Adanu, Allan G. Hill

Abstract

Despite a relatively low fertility rate, maternal mortality in Ghana still remains high. According to the Ghana Demographic and Health Surveys, about 22% of Ghanaian women of reproductive age currently use contraception. We analyzed contraceptive use among a representative sample of women in Accra, Ghana, to better understand contraceptive use patterns. We used data from two cross-sectional surveys of a representative cohort of women in Accra. In 2003, 28.9% of sexually active women used a contraceptive method. In 2008, 31.5% of sexually active women used a contraceptive method. Additionally, we observed high rates of discontinuation—from 64.1% among those using longer-acting methods to 82.1% among those using traditional methods—between years. Further research on women’s contraceptive decision-making is needed to explain these patterns and to ensure that family planning interventions meet the needs of women in Ghana. (Afr. J Reprod Health 2016; 20[4]: 22-36).

Résumé

Malgré un taux de fécondité relativement faible, la mortalité maternelle au Ghana demeure élevée. Selon les enquêtes démographiques et sanitaires du Ghana, environ 22% des femmes ghanéennes en âge de procréer se servent actuellement de la contraception. Nous avons analysé l'utilisation des contraceptifs chez un échantillon représentatif de femmes à Accra, au Ghana, pour mieux comprendre les modes d'utilisation des contraceptifs. Nous avons utilisé les données de deux enquêtes transversales d'une cohorte représentative de femmes à Accra. En 2003, 28,9% des femmes sexuellement actives utilisaient une méthode contraceptive. En 2008, 31,5% des femmes sexuellement actives utilisaient une méthode contraceptive. En outre, nous avons observé des taux élevés d'abandon - de 64,1% chez celles qui utilisent des méthodes à action plus longue à 82,1% chez celles qui utilisent des méthodes traditionnelles - entre les années. D'autres recherches sur la prise de décision sur la contraceptive chez les femmes sont nécessaires pour expliquer ces schémas et pour s'assurer que les interventions de planification familiale répondent aux besoins des femmes au Ghana. (Afr. J Reprod Health 2016; 20[4]: 22-36).

Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.