Open Access Open Access  Restricted Access Subscription or Fee Access

Knowledge of Abortion Legislation among Female Preparatory School Students in Dabat District, Ethiopia

Mihiretu M. Kebede, Belsti B. Bazie, Gebeyehu B. Abate, Atinkut A. Zeleke

Abstract

More than 32% of maternal mortality reported in Ethiopia is due to unsafe abortions. Women’s knowledge of abortion legislation is a key determinant of the utilization of safe abortion services. The objective of this study was to determine knowledge of abortion legislation and associated factors among female students of Dabat Preparatory School. A quantitative school-based cross-sectional study was conducted from May 25-June 7, 2014. Data were collected from 234 randomly selected female students using structured and pre-tested questionnaire. Majority of the participants, 147 (62.8%) know that the law in Ethiopia allows safe and legal abortion under certain circumstances. Ninety-seven (41.5%) of them have poor knowledge towards the legality of induced abortion in Ethiopia. Higher family income (OR=2.63, 95% CI=1.22-5.63), knowing the place where safely induced abortion can be performed (2.51, 95%CI=1.31-4.81) and current use of contraceptive (OR=2.3, 95% CI, 1.1-4.81) are significantly associated with knowledge of the abortion legislation. Student’s knowledge of the legal status of abortion is still low. School-based health education about abortion legislation and where it can be safely performed is essential. (Afr J Reprod Health 2016; 20[4]: 13-21).

Résumé

Plus de 32% de la mortalité maternelle rapportée en Ethiopie est due à des avortements à risque. La connaissance qu'ont les femmes de la législation sur l'avortement est un facteur déterminant de l'utilisation des services d'avortement sans risque. L'objectif de cette étude était de déterminer la connaissance de la législation sur l'avortement et les facteurs associés chez les étudiantes de l'école préparatoire de Dabat. Une étude quantitative fondée sur des études transversales a été réalisée du 25 mai au 7 juin 2014. Les données ont été recueillies auprès de 234 étudiantes choisies au hasard, en utilisant un questionnaire structuré et prétesté. La majorité des participants, 147 (62,8%) savent que la loi éthiopienne autorise un avortement sûr et légal dans certaines circonstances. Quatre-vingt-dix-sept (41,5%) d'entre eux connaissent mal la légalité de l'avortement induit en Éthiopie. Un revenu familial plus élevé (OR = 2,63, IC 95% = 1,22-5,63), connaissance de l’endroit où l’on peut procurer l'avortement induit en toute sécurité (2,51, IC 95% = 1,31-4,81) et l'utilisation actuelle des contraceptifs (OR = 2,3; CI, 1.1-4.81) sont significativement associés à la connaissance de la législation sur l'avortement. La connaissance des étudiantes sur le statut légal de l'avortement est encore faible. L'éducation sanitaire en milieu scolaire sur la législation relative à l'avortement et l'endroit où elle peut être effectuée en toute sécurité est essentielle. (Afr J Reprod Health 2016; 20[4]: 13-21).

Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.